Musée des Blindés

Salle France Contemporaine

Salle France Contemporaine

La France est à peine sortie du conflit européen qu'elle se trouve engagée dans une nouvelle guerre en Indochine Bien entendu, le seul matériel disponible est américain et encore ne couvre-t-il pas que le besoin de ce théâtre d'opérations bien particuliers.

L'étendue des zones humides, les rizières particulièrement, conduit à l'acquisition de moyens amphibies US don d'immenses stocks existe depuis la fin du conflit dans le pacifique. Les principaux de ces matériels sont présents en dans les collections du musée.

Le petit M. 29 C.Crabe a joué le rôle d'un véhicule de liaison passe-partout, avec toutefois des performances modestes (40 km sur terre, 6 km heure sur eau avec 4 à 6 personnes à bord).

le véhicule de débarquement LTV 4 alligator est beaucoup plus spectaculaire. Il trouve son origine dans les crues du Mississipi lorsque les éleveurs devaient aller récupérer leur bétail isolé.grâce à la rente dont il est équipé, il peut débarquer des matériels roulants légers, Jeep ou Half-Track et leurs équipages. légèrement blindés (de six à 13 mm), il est armé de quatre mitrailleuses. Les reliefs en forme de godets de ses chenilles suffisaient pour le propulser sur l'eau à 12 km heure, la vitesse routière étant d'environ le double.

Comme un matériel purement terrestre, l'armée française à utilisé :

- la célèbre Jeep (qui tire son nom des initiales de sa mission : G. P. pour Général Purpose ou phonétiquement Dji Pi) si bien que non blindée est incontournable ;
- l'obusier M8 ;
- le non moins fameux Half-Track ;
- le char léger M24 Chaffee.

Le Half Track subira sur le terrain, de nombreuses modifications de blindage (sept à 13 mm à l'origine, et d'armement.

Le Chaffee, qui laisse à ses utilisateurs le souvenir d'un engin souple et efficace, a connu une aventure peu banale lors du siège de Dien-Bien-Phu. En effet faute de pouvoir renforcer par voie terrestre la garnison encerclée, des M24 furent partiellement démontés, embarqués dans des avions-cargos qui les débarquaient sur la piste du camp retranché. Là, des mécaniciens les réassemblaient et ils étaient utilisés comme casemate mobile.

Certains de ces matériels se retrouvèrent quelques années plus tard engagées dans les opérations de maintien de l'ordre en Algérie et furent bientôt renforcés par matériels français modernes tout à fait exceptionnels, l'engin blindé de reconnaissance (EBR) Panhard.



Engins

  • L’AMX 30

    La naissance du char AMX-30 remonte à 1956, lorsqu'un groupe de travail composé d'experts français, allemands et italiens élabore les spécifications d'un char moyen européen destiné à remplacer le M 47 d'origine américaine. Les premiers prototypes sont livrés en 1960 et, malgré l'arrêt de la collaboration internationale en 1963, la construction en série est lancée pour équiper...

    En savoir plus

  • L’AMX Leclerc

    Le char Leclerc est un char d'assaut français, fabriqué par Nexter (anciennement Giat Industries) à Roanne dans la Loire. Il fut nommé ainsi en l'honneur du maréchal Leclerc. Malgré des débuts difficiles et une mise au point très longue, il a fini par devenir l'un des plus modernes et efficaces chars au monde devenant actuellement l'unique char lourd de l'Arme blindée cavalerie,...

    En savoir plus