Musée des Blindés

Le musée

Né en 1977 par la volonté de son fondateur, le Colonel AUBRY, le Centre de Documentation des Engins Blindés était alors situé dans l'enceinte de l'Ecole d'Application de l'Arme Blindée Cavalerie, son organisme de tutelle. Devant l'intérêt présenté par la collection qui comptait, à l'époque plus de 200 engins, il fut décidé en 1983 de l'ouvrir au public. La gestion a été confiée à une association de loi 1901 : l'Association des Amis du Musée des Blindés.

presentation du musee des blindes

Pendant 23 ans, sous l'impulsion volontariste de ses directeurs successifs le CDEB a enrichi sa collection à hauteur de quelque 800 objets (Chars, transports de troupe, véhicules d'artillerie, du génie, ...) Dont plus de 200 sont présentés au public. Ce travail de conservation continue encore aujourd'hui en partenariat avec les industriels, la DGA, aux dons et échanges avec les pays étrangers ; les dernières acquisitions comptent un Merkava Israélien, une automitrailleuse Léonce Vieljeu « bricolée » à La Rochelle par des résistants en 1944 et même un FT17, don de l'état Afghan. Cela serait vain si, après acquisition, tous ces objets n'étaient pas réhabilités. Toute l'année, cinq ouvriers réalisent des miracles de restauration, de réparation et de décoration pour rendre à ces antiques destriers d'acier leur vigueur d'antan.

Dans le même temps, l'AAMB enregistrait une augmentation du nombre de visiteurs lesquels sont progressivement et continûment passés de quelques milliers à 45 000 visiteurs pour l'année 2008. Parallèlement l'association diversifiait ses activités en ouvrant une boutique où l'on peut acquérir une multitude de produits divers : maquettes, livres, vêtements...

musee des blindes a saumur

Loin d'être statiques, 20% des engins présentés au public peuvent se déplacer ; et c'est ainsi que, loués à des sociétés de production, on peut les admirer dans des réalisations à caractère historique (Le Grand Charles de France 2, Un long dimanche de fiançailles, La neige et le feu,...). Une trentaine d'entre eux participe de façon dynamique tous les ans, en juillet au célèbre Carrousel de Saumur.

Grâce à une muséographie en constante amélioration, les douze salles d'exposition s'enrichissent régulièrement de fresques, dioramas, objets nouveaux qui dynamisent le parcours, le rendent vivant et attractif et incitent les visiteurs à la réflexion. En fin de parcours, un florilège de maquettes, occupe toute une mezzanine : engins blindés divers, dioramas, miniatures sont présentés.

Le site est ouvert toute l'année. Le thème, de prime abord un peu austère, enchante tous les publics qui s'y aventurent par son originalité, le dynamisme de sa muséologie et la qualité de son accueil. De nombreuses manifestations ponctuent l'activité du musée tout au long de l'année. Nous vous invitons à les découvrir dans notre rubrique agenda.

Signalons enfin l'intérêt porté aux familles au travers d'un parcours de curiosités dédié aux familles.

Plongé dans l'histoire, riche de la collection la plus variée au monde présentée au public et organisée de façon dynamique, le Musée des Blindés est un site incontournable des chemins de mémoire.

La collection

Initiée au travers du rassemblement d'un certain nombre de chars de la seconde Guerre Mondiale collectés dès 1950 à l'AMX de Satory, la collection de matériels blindés constituée à Saumur, regroupe aujourd'hui 880 engins dont près de 200 en complet état de marche.

Les blindés constituent, depuis 80 ans, le fer de lance des armées modernes. Le Musée retrace leur naissance, leur histoire, leur évolution technique à travers le monde de 1917 à nos jours.

On y trouve ainsi les matériels blindés les plus significatifs des principaux pays industriels : France, Etats-Unis, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Suède, pays de l'ex-Union-Soviétique, Portugal, Israël, Brésil, etc...

Tous ces matériels constituent la plus importante collection mondiale de blindés, tant par le nombre d'engins que par l'ensemble du panorama historique continu présenté depuis l'apparition du char sur le champ de bataille.

On peut y voir, à quelques rares exceptions près, la totalité des prototypes essayés et des engins blindés servis par les armées françaises depuis 1917.

 Mg 8419
 Mg 8805
Img 4015
Img 4031
Img 4439
Img 4898
Img 6067
Img 6972
Img 7004
M60
Sherman
Img 6735