frzh-CNende

Musée des Blindés

Les Marders

Les Marders

Au cours de l'été 1941, le canon antichar allemand PAK 50 se révèle tout à fait inefficace contre le T34 russe apparaissant en grand nombre. La Wehrmacht ayant donc besoin rapidement d'une artillerie autotractée plus puissante, l'expérience est faite de monter un canon russe de76,2 mm capturé , sur un châssis de Panzer II.

Le Marder ainsi crée se montre très efficace et, dès 1942, d'autres automoteurs antichars hybrides sont assemblés en série, le plus souvent à partir de matériels récupérés. Il y a bien sûr des châssis de Panzers démodés mais surtout beaucoup de chars Skoda, des Hotchkiss, des chenillettes Lorraine, avec des canons de 75 ou 76,2 russes montés en casemate.