fbpx
frzh-CNende

Musée des Blindés

Une exposition pour les 30 ans de la guerre du Golfe

18/09/2021 jusqu'au 06/09/2022

Postée le 18 septembre 2021 , dans Actualités, Agenda

Une exposition pour les 30 ans de la guerre du Golfe

Il y a 30 ans, en 1991, la France participait à l’opération « Desert Storm », au sein de la coalition internationale de 34 pays. Celle-ci répondait à l’agression irakienne sur le Koweit, le 2 aout 1990. Le musée des Blindés revient sur un conflit dont l’ampleur et la couverture médiatique ont marqué les mémoires. L’exposition est dès à présent accessible et ce jusqu’au 6 mars 2022.

Découvrir la guerre du Golfe au musée des Blindés jusqu’au 6 mars 2022

Si la puissance aérienne fut une donnée majeure pendant la guerre du golfe, les blindés furent omniprésents pendant les opérations terrestres. Le musée des Blindés propose, grâce à son exposition temporaire de rencontrer quelques-uns de ces témoins d’acier.

Les deux pièces majeures de l’exposition sont les char les plus puissants déployés par les Irakiens et les Français.

D’un côté l’AMX 30B2, 44 d’entre eux furent déployés par la France au sein de la division française composée pour l’occasion. Nommée « Daguet », celle-ci elle était forte de 9200 soldats français.

De l’autre, le T-72, ce char d’origine soviétique fut particulièrement utilisé par les troupes les plus fidèles au régime de Saddam Hussein. Il s’agit d’un char encore aujourd’hui largement utilisé au travers du monde.

Auprès de ces géants se trouvent une série d’objets qui ont appartenu aux soldats déployés. Il s’agit de véritables machines à remonter le temps pour retrouver le quotidien des hommes qui connurent ce conflit, qui s’acheva par la victoire éclair des troupes de la coalition.

Des véhicules qui témoignent du conflit dans le parcours permanent

Le thème de l’exposition temporaire permet de mettre en avant plusieurs véhicules du musée, présent eux dans l’exposition permanente.

Ainsi, la salle « Pacte de Varsovie » présente trois véhicules particuliers. Il s’agit d’un char Type 69 d’origine chinoise, un char T62 et un véhicule de combat d’infanterie BMP 1. Tous trois sont des prises de guerre, qui furent ramenés en France après le conflit. Ils furent parmi les premiers engins présentés lorsque le musée Estienne ouvrit ses portes pour la première fois en 1994.

Dans la salle France contemporaine, un véhicule étonne souvent. Il s’agit d’un AMX 30 démineur. Les imposants rouleaux placés à l’avant du véhicule avaient pour vocation d’écraser le sol devant le véhicule pour faire détonner les mines. Cependant, la puissance des explosions répétées risquait de causer peu à peu des blessures à l’équipage. Aussi cet engin est-il l’un des plus gros chars téléguidés du monde ! L’opérateur était ainsi parfaitement à l’abri, à distance du char. La précieuse télécommande est encore aujourd’hui exposée près du démineur.

Enfin, bien d’autre véhicules sont du type de ceux qui furent déployés par l’armée française, notamment le VAB MEPHISTO ou encore l’ERC90.