fbpx
frzh-CNende

Musée des Blindés

Un témoin d’acier de 1940 aux Invalides

Postée le 11 mars 2020 , dans Actualités

Un témoin d’acier de 1940 aux Invalides

Départ du Panzer III au musée de l’Armée à Paris

Il sera une des pièces majeures de l'exposition Comme en 40… du 1er avril au 26 juillet 2020, qui retrace à hauteur d’homme l’année terrible que fut 1940.

 

Comme en 40

 

 

Un duel de 1940 reconstitué, panzer contre char français

Lorsque l’Allemagne attaque la France le 10 mai 1940, le panzer III est le meilleur char allemand. Bien conçu, il fut l’un des outils de la défaite éclair de la France. L’exposition « Comme en 40… » permettra de voir le panzer III du musée des Blindés face au plus puissant char français d’alors, un B1 bis, conservé habituellement à Mourmelon.

Malgré une idée reçue, les panzers ne sont pas plus massifs et puissants que leurs adversaires au début du conflit. Le B1 bis est deux fois plus lourd que son adversaire, 30 tonnes, avec un armement plus important et un blindage plus épais.

Cependant, le panzer III est lui bien plus rapide et mieux organisé pour son équipage. Un exemple : le chef de char français, seul en tourelle, était surchargé de tâches (observer le champ de bataille, diriger l’équipage, servir la mitrailleuse et le canon…) là où les allemands, à trois en tourelle, se répartissaient efficacement les tâches (un chef, un chargeur du canon, un pointeur pour viser l’adversaire).

Cependant plus que les différences techniques, ce fut surtout le mode d’emploi de ces deux engins et la stratégie des deux adversaires qui décida de l’issue des combats. L’armée française ne put réagir efficacement face à la rapidité de l’armée allemande.